Chroniques de l’Immense insoupçonné

Au premier jour fut la rupture
Sanglante et dans les cris
Rattrapée par l’illusion
Fragile et chancelante
Des années qui suivirent
Puis le manque surgit à nouveau
Plus tard
Brutal
Précipitant les mots de l’indicible
Dans cet antre révélé
Laissant la trace
D’une insurmontable coupure

Entre ce vide
Et l’existence advenue
Le trait inscrit
D’une union irrésolue

L’Ecriture
De l’impossible
A dire le sens
Perpétuellement questionné

A.T.

0 Réponses à “Chroniques de l’Immense insoupçonné”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




Un livre Un jour |
Saffaetcharlotte |
Vis, Vole et Deviens... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les lendemains de la poésie
| Leblogdelpapet
| Cheminfaisant56