Dilution

Perdue dans le flou
Des volutes vaporeuses
D’une cigarette distraite
Je suis ici et ailleurs
Égarée
Dans les pensées mélangées
Assaillantes
Comme absente
J’aimais être là
Plus que toute autre chose.

Ma vie avait été une attente
Celle d’une longue déclaration.

Et mon regard
Porté sur toi
S’attarde
Je m’interroge
Une douloureuse dualité
Présence séparée, coupure
Une brèche, fissurée
Qui fait se scinder
Le moindre sentiment.

 

Caché derrière
Mystères d’âme étanche
La tienne
J’observe
Tout mon être
Absorbé
Pris.

Déchue
Je parmi tant d’autres
Malheureuse différence
À comparer
Tellement on se perd.

J’échappe aux idées d’après
Hors construction
Je glisse.

Je ne peux bouger d’un instant
Une descente annoncée,

Une dérive alors
Dissociée,

Comme un déclin programmé
Fin.

 

Et je dévore les miettes
Parsemées
Restantes
Chutées
En milieu de fracture
Où je m’étais placée
Car je sais
Combien elles me sont d’or.

A.T.

1 Réponse à “Dilution”


  • « Et je dévore les miettes
    Parsemées
    Restantes
    Chutées
    En milieu de fracture
    Où je m’étais placée
    Car je sais
    Combien elles me sont d’or. »

    Je ne saurais dire, comment le dire, à quel point ces mots me bouleversent. N’abandonnez jamais, c’est votre écriture qui est d’or.
    Bien à vous,

    Fantine
    http://desbleusaucoeur.jimdo.com

Laisser un Commentaire




Un livre Un jour |
Saffaetcharlotte |
Vis, Vole et Deviens... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les lendemains de la poésie
| Leblogdelpapet
| Cheminfaisant56