Équilibre vascillant

Je marche
Sur une ligne étrange
Et chaotique
Équilibriste
Ma vie
Au-delà
Fragile et frémissante
Un pas devant l’autre
Réguliers mais hésitants
Funambule
D’un mystère
Au-devant
Inconnu
Chancellement de l’être
A peine
La contracture
Imperceptible
De l’âme
Qui doucement
Se soulève
Agrandie
De l’ouverture
Qui se dessine
A portée de regard
Je balance
Entre hésitation
Et attraction.

 

Une ombre traversante
S’est incrustée sur la peau
Épaissie et vieillissante
Du visage
Préoccupé
Assombri
D’idées vagues
D’un délire mouvant
Présentation
En personnage mensonger
Erroné
Une caricature de l’acceptable
Aux yeux de tous
Ces autres quels qu’ils soient
Importants ou non
Proches ou étrangers
Morfondue
Dans une imposture incarnée
Le rôle repassé
Réglé après tant d’années
De pratique ennuyeuse
Mais studieuse et appliquée.

Je m’accroche
A du vent
Moribonde désespérée
Car je ne suis pas
Et je reste encore
Incapable d’advenir.

 

Je cours après du temps
Qu’il soit passé
Ou futur
Il n’est jamais l’instant
Dans lequel je m’agite
Prête à fuir
A chaque minute
Comme s’il était d’épines
Je n’y suis qu’écorchures et malaise
Sa présence démesurée, fugace
Me terrasse
Et je ne sais qu’en faire
Fardeau déplaisant
Lourd
Alors qu’il est en réalité
Astre solaire
Poussière volatile
D’un bonheur possible.

Je voudrais pourtant m’y étendre
Avec quiétude, douceur et complaisance
Je voudrais pourtant y grandir
Sereine et assurée
Je voudrais m’y éterniser
Sans retenue
Réponse ultime
Rayon d’absolu
Éblouissement.

A.T.

0 Réponses à “Équilibre vascillant”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




Un livre Un jour |
Saffaetcharlotte |
Vis, Vole et Deviens... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les lendemains de la poésie
| Leblogdelpapet
| Cheminfaisant56