Terre atterre

Est-ce ici
Est-ce elle
La terre
De guérison
Qui pensera
Autrement
Le passé
Les blessures
Illuminera
Les noirceurs
Les recoins
Comprendra
Les chemins égarés
Les illusions abandonnées
De sa nature
Si grande
Bienfaisante
Qui semble tout saisir
Qui semble être de chair
Absorbera-t-elle
Les démons
Les hantises
Pour enfin
Rendre l’absolution
Dans sa force infinie
Don son vivant incomparable.

 

Au cœur du paradis
Perdu au milieu de l’océan
Fait de plages au sable immaculé
Entouré des eaux les plus claires
Où le soleil réchauffe et anesthésie
Malgré les liqueurs brûlant la gorge
Malgré l’absence de projection
Sans engagements
La peur me guette
Tapie dans l’ombre
Dans un coin
De ma tête
A la contemplation
D’une couleur
Au passage
D’une effluve
Au hasard
D’une musique
Du plongeon dans les profondeurs
Les limbes
De mon enfer personnel et portatif
Emprisonné au centre de chaque souffle
Vibrant dans chaque cellule qui se reproduit
A chaque instant
Comme une empreinte génétique
Impossible
A enrayer.

A.T.

0 Réponses à “Terre atterre”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




Un livre Un jour |
Saffaetcharlotte |
Vis, Vole et Deviens... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les lendemains de la poésie
| Leblogdelpapet
| Cheminfaisant56