Mal heureuse

J’avance
Dans une étrange volonté
De ce qui m’attend
Imprégnée de ces journées
Où la réalité est seconde

Partout
Je dévie
Je dérive
La peau trop serrée autour
Une vie trop grande au dehors

Les jours gris
A l’étage déserté
Les bureaux alignés sont vides
Les rendez-vous non honorés
Les heures longues
Le temps lent
Les jours gris
Comme une tache
Entre sombre et clair
Neutre
Presque indéfinie
Sans contours

Je suis restée
Contenue
Dans le cadre dessiné
D’une main invisible
Dont je ne comprends pas le dessein
D’une existence
Qui semblait être tracée
Au dehors de moi

Je me suis réveillée
Au milieu
D’un flot d’années perdues

Deux absences
Deux lignes
Ma vie et moi
Indépendantes
Sans tracé
Sans intention
Ecartelées
Du père amer
A la mère paire
Unions impossibles
De traits pointillés
Irrésolus
Le pont indavenu
L’éternelle hésitation
Qui ne peut décider
Qui ne peut devenir

Une immobilité torturée
Ombragée
Rongée de l’intérieur
Corrompue à l’extérieur

L’âme dévorée
Et le corps démissionné

Entre rêves vagues, indéfinis
Et prédestinations arrimées
Engouffrée
Dans un échappement intermédiaire
Insatisfait

Je flotte
Dans une dérive
Où butent
Les implacables oppositions
Qui jamais ne se rejoignent

Traduction
Désenchantée
D’une impossibilité

Le seul lien
Entre les extrêmes
Et les paradoxes
Épuisant
Le corps et l’âme
Irréconciliables
Inconciliables
Le trait
De l’écriture.

A.T.

0 Réponses à “Mal heureuse”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




Un livre Un jour |
Saffaetcharlotte |
Vis, Vole et Deviens... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les lendemains de la poésie
| Leblogdelpapet
| Cheminfaisant56